Suivant
Contact
Calendar
League table
Home
Teams
•Arts martiaux chinois : Wing chun, Wushu, Tai-chi-chuan, Jeet kune do…
•Arts martiaux japonais : Aïkido, Aïkibudo, Ju-jitsu, Kyudo, Ninjutsu, Judo, Jōdō, Karaté, Kendo, Kobudō, Yoseikan Budo, Sumo…
•Arts martiaux birmans : Bando, Banshay, Lethwei, Naban…
•Arts martiaux de Thaïlande : Krabi krabong, Muay thaï, Muay boran
•Arts martiaux de l'Insulinde : Pencak-Silat (Indonésie), Kali Arnis Eskrima (Philippines), Bersilat (Malaisie)…
•Arts martiaux vietnamiens : Vovinam Viet Vo Dao, Vo Co Truyen, Qwan Ki Do, Wu Dao…
•Arts martiaux dravidiens : Kalarippayatt
•Arts martiaux français : Djokan
•Arts martiaux tunisiens
•Arts martiaux portugais : Jogo do pau, pombo, lutte galhofa, contacto total militar, artdo policial, TDCU, tarareine, gauruni, etc.
•Arts martiaux russes : Sambo, Samoz, Systema…
•Arts martiaux coréens : Taekwondo, Hapkido, Sin Moo Hapkido, Taekkyon, Tangsudo…
•Arts martiaux brésiliens : Capoeira, Jiu-jitsu brésilien…
•Arts martiaux cambodgiens : Bokator
 
Références: wikipedia/wiki/Art_martial
Arts guerriers
Au sens restreint, le terme « arts martiaux » reste généralement, de par son histoire, appliqué aux arts du combat d’origine asiatique. Il découle de cet ancrage dans une culture et une spiritualité particulière certaines spécificités qui, bien que n’étant pas systématiquement partagées par tous les styles et écoles, méritent néanmoins d’être mentionnées.
Dans le monde
En Asie, région du monde à l’origine de la plupart des arts martiaux, les guerres et conflits s’enchaînaient sans répit. Les techniques de combat primitives trouvèrent à se développer, se complexifier et se structurer, jusqu’à atteindre un très haut niveau de technicité.
 
L’idée de stratégie militaire vit le jour. De nombreux récits et légendes relatent ainsi les exploits de grands souverains et guerriers, vainqueurs grâce à leur excellence et leur inventivité au niveau des techniques martiales.
Mais le véritable tournant vers les arts martiaux en tant que tels intervient environ un siècle plus tard, avec la fusion entre pratique martiale et pratique spirituelle, sous l’influence du Bouddhisme, venu d’Inde. Selon la légende, Bodhidharma, un moine indien né à Kanchipuram dans le sud de l'Inde, aurait fondé près de Kottayam, au Kerala, la première école de kalarippayatt, puis serait parti pour la Chine au début du VIe sièclepour y rénover le Bouddhisme en pleine décadence.
 
Le courant réformateur qu’il initia prit le nom de Chan en Chine, et donna naissance au bouddhisme Zen au Japon. À la fin de sa vie, après avoir beaucoup voyagé, il se fixa au monastère de Shaolin.
 
À partir du VIe siècle, la nouvelle sagesse du Taoïsme, l’intérêt que peut être tiré des techniques de concentration des moines, ainsi que de leurs connaissances spirituelles et médicinales,  certaines pratiques de combat tant pour leurs aspects énergétiques. font que les deux sphères de préoccupations (combat ou spiritualité) si différentes vont très lentement s’influencer l’une l’autre, jusqu’au plein épanouissement des arts martiaux.
À l’origine était la nécessité pour l’Homme de se défendre, lui, ses proches et ses biens. Ainsi se développèrent les premières techniques de combats, différentes selon leurs lieux d’origine car adaptées aux circonstances : climat, environnement naturel, etc.. En effet, on ne se bat pas de la même façon selon qu’il fait chaud (vêtements légers, possibilité de sauts et de frappes aériennes) ou froid (vêtements épais, préférence pour un système à base de lutte et de saisies), selon la nature du sol (rizière ou aridité, par exemple), ou le type de « paysage » (végétation, relief…)
Voie pour l’accomplissement spirituel
Un art martial est un style ou une école dont l’enseignement porte principalement sur des techniques de combat, à mains nues ou avec arme.
 
Historiquement, cet apprentissage intègre une dimension spirituelle et morale visant à la maîtrise de soi (essentielle, tant pour renoncer au combat s'il est évitable, que pour y faire face dans le cas contraire), et s’enrichit de multiples connaissances (culturelles, philosophiques et médicales, notamment). Ainsi, les arts martiaux visent au développement global de l’individu : externe (force, souplesse), interne (énergie, santé), intellectuel et moral.
Du fait de son histoire, le terme « art martial » est le plus souvent, dans le langage courant, utilisé pour désigner une discipline de combat asiatique, et les arts martiaux les plus populaires en Europe et en Amérique. Ils incluent les arts martiaux japonais, chinois, vietnamiens ou coréens. Cependant, des écoles similaires d’« arts du combat » existent dans de nombreuses régions et cultures, et les arts martiaux, au sens large, englobent aujourd’hui une grande variété de disciplines.
 
L'histoire des arts martiaux remonte aux premiers âges de l'humanité et se caractérise par un système complexe de diffusion parmi les cultures et les régions du monde.
Spécificités traditionnelles
Art martial
Martiaux
ARTS
Autodéfense
Pays d'Oppotuntés
00212666154145
Presque toutes les photos du site représentent un lien vers des pages web; cliquez pour y accéder.
Site protégé,  Tous droits réservés copyright  2017
DREAMCHOIX S.A.R.L
About - Conditions - Contacts