Pélerinage/Omra
20 Erreurs à éviter  
 
Indépendance :
 
La communauté musulmane naissante a d'abord adopté des rites judaïsants en priant notamment en direction de Jérusalem ou de Pétra, lieu de pèlerinage. Mais dès 624, divers préceptes auraient été établis, constituant une véritable déclaration d'indépendance de la nouvelle religion à l'égard du judaïsme et du christianisme : c'est à compter de cette année-là que le mois de ramadan aurait été instauré et que la prière aurait été réorientée vers La Mecque
HISTOIRE
Mont Arafat, pèlerinage de 1965
Scoutisme
Pour faire face à cet afflux de pèlerins en augmentation constante, subvenir aux besoins de nos chers houjjajs nous avons signés des conventions de partenariat avec des agences de voyage a fin de mieux organiser l’évènement et permettre « matériellement » à un maximum de marocains de visiter ce lieu sacré.  
Randonnés
 
Les trois types:
 
•Le pèlerinage est dit « Tamattu » s'il est fait pendant le mois du pèlerinage et dire son intention de faire le grand et le petit pèlerinage en même temps (Hajj, ʿUmra). Le pèlerin quitte l'état de sacralisation entre les deux pèlerinages et peut jouir d'une vie normale. Il doit se terminer par le sacrifice d'un animal. (tamattuʿ, تَمَتُّع, jouissance; possession)
•Le pèlerinage est dit « Al Qirân » si le pèlerin déclare son intention d'effectuer le grand et le petit pèlerinage également. Il ne rasera ses cheveux qu'après la lapidation des Jamarat à Mina et quittera alors l'état de sacralisation uniquement à la fin du rite du Hajj. Il doit aussi offrir un animal en sacrifice. (qirān, قَران, union)
•Le pèlerinage est dit d'« Ifrâd » si le pèlerin déclare ne vouloir faire que le grand pèlerinage. Il restera en état de sacralisation jusqu'au jour du sacrifice mais n'offrira pas d'animal en sacrifice. (ʾifrād, إفْراد, individualisation)
 
Parmi les trois types cités, celui qui permet de jouir d’une vie normale entre l’Umrah et le Hajj quand on a les moyens de faire le sacrifice : « le Tamattu » est celui recommandé. Il est d’ailleurs le type instruit par le Prophète lui-même.
 
Le grand pèlerinage demeure un facteur très important d'unité et d'échanges entre les musulmans du monde entier qui témoignent d'une profonde ferveur à cette occasion.
 
Le Hajj reçoit annuellement plusieurs millions de pèlerins, ce qui en fait un des lieux de pèlerinage les plus visité du monde musulman, le nombre maximal de pèlerins est imposé par le gouvernement saoudien. On dénombrait 50 000 pèlerins en 1935, 100 000 en 1950, 200 000 en 1955, 400 000 en 1969, 918 000 en 1974 et 1,3 million en 1981. En 2008, l'Arabie saoudite a accueilli officiellement 3,5 millions de pèlerins, actuellement et d’après mais sources le nombre atteint et presque 5 millions de participants19.
Depuis des années, les demandes de pèlerinage à la Mecque ne cessent de progresser, au point que dans certains pays musulmans, le tirage au sort est de mise pour désigner les fidèles qui accompliront le hajj, cinquième pilier de l'Islam. Il en va de même en Europe et particulièrement en France, où le voyage à la Mecque devient une priorité pour de nombreux musulmans.
 

.
Étapes du pèlerinage 
Pélérinage
PELERINAGE
 
Faire le pèlerinage
 
Le grand pèlerinage est considéré comme l'un des cinq piliers de l'islam16 et le Coran le rend obligatoire pour toute personne responsable qui en a la capacité financière et physique17. Il n'est cependant pas nécessaire d'accomplir ce devoir plusieurs fois. Il en va de même pour la 'umrah ou « petit pèlerinage » qui peut se dérouler à n'importe quelle période de l'année contrairement au « grand pèlerinage » qui se déroule invariablement aux mêmes dates.
Le hajj (arabe : ḥajj, حَجّ, avec un /a/ bref ; ou ḥijjaʰ, حِجّة, « (aller vers) pèlerinage ») est le pèlerinage que font les musulmans aux lieux saints de la ville de La Mecque, en Arabie saoudite. C’est entre les 8 et 13 du mois lunaire de Dhû al-hijja (ḏū al-ḥijja, ذو الحجة, celui du pèlerinage), douzième mois de l'année musulmane, qu’a lieu le grand pèlerinage à La Mecque, qui constitue le cinquième pilier de l’islam.
Le mot hâj ou hâjja (arabe : ḥājj, avec un /a/ long : حَاجّ, « pèlerin ») désigne toute personne qui a fait ce pèlerinage. Il est alors accolé au nom de la personne, comme marque honorifique, quand on s'adresse à elle.
Al-Hajj est le titre de la sourate XXII du Coran.
Orientation
HAJJ ouحَجّ
Excurtions
MON
Interne
Offres Adhérents
Photos
Anciens photos
Islam des premiers temps
.
Etranger
Plateau d'Arafat de nos jours, durant le pèlerinage
Défilement de photos
Contactes
 
Avant l'islam
 
Le grand pèlerinage à La Mecque trouve son origine musulmane dans des versets coraniques de l'époque médinoise, mais ne constitue pas pour autant une institution originale : il existait déjà un tel pèlerinage (jâhiliya, paganisme préislamique) chez les Arabes préislamiques, païens ou chrétiens
 
Déjà à l'époque Il y a eu deux pèlerinages distincts et à des dates différentes, unifiés dans l'Islam4 :
 
•l''umra propre aux Mecquois, rituel de demande de pluie autour du bétyle de la Kaaba dans l'enceinte de la ville, avec sacrifice à al-Marwa ;
•le ḥadj propre aux bédouins, parcours à Minâ dans la plaine de ʾArafât, avec sacrifice.
.
HISTOIRE
Calandrier
Liens importants 
Opportunités 
Pays d'Oppotuntés
00212666154145
Presque toutes les photos du site représentent un lien vers des pages web; cliquez pour y accéder.
Site protégé,  Tous droits réservés copyright  2017
DREAMCHOIX S.A.R.L
About - Conditions - Contacts